Skip to main content

Trouvez <b>l'assurance-vie</b> la plus performantela plus sécuriséela plus adaptée à votre profil

Être conseillé

Comparatif Assurances Vie vous offre la possibilité de sélectionner le meilleur contrat d’assurance-vie correspondant à votre profil et vos objectifs de performance / sécurité. Nos conseillers vous répondent gratuitement pour vous aider dans cette démarche.

L’assurance vie

L’assurance-vie est considérée comme un placement financier de capitalisation. Elle permet de se constituer, de faire fructifier un capital en cours de vie du souscripteur ou d’optimiser la transmission du capital en cas de décès.

Principales caractéristiques

Les contrats d’assurance vie bénéficient d’une très grande souplesse :

  • La durée de souscription est libre
  • Les capitaux sont disponibles en effectuant des rachats partiels
  • Aucune obligation de versement
  • Le contrat peut être alimenté par des versements ponctuels ou programmés : mensuels, trimestriels, semestriels ou annuels
  • Liberté de choix quant à l’allocation de son épargne entre les différents supports éligibles au contrat choisi
  • Possibilité d’obtenir une avance (prêt) en fonction des capitaux investis
  • Nombreuses options de gestion selon le contrat sélectionné
  • Modification du ou des bénéficiaires en cours de vie du contrat
  • Transmission des capitaux décès hors succession
New

Mon contrat

Comparez et choisissez le contrat d’assurance vie qui est fait pour vous. Vous avez encore un doute? Demandez des conseils personnalisés à nos conseillers.

Être conseillé

Investir sur un contrat d’assurance-vie

La souscription

Une fois le bulletin de souscription signé, le souscripteur bénéficie d’un délai de rétraction de 30 jours. En vertu de l’article L 132-5-1 du Code des Assurances, tout souscripteur aura la faculté de renoncer au contrat par lettre recommandée A/R dans un délai de 30 jours à compter du premier versement.

Le cas échéant, l’assureur restituera l’intégralité des sommes versées par le contractant, dans le délai maximal de soixante jours à compter de la réception de la lettre recommandée

Pendant ce délai de 30 jours, les capitaux affectés à des supports en unités de compte sont, dans la plupart des cas, investis sur un support monétaire d’attente.

Souscrire

Les supports d’investissement

Il existe deux compartiments au sein d’un contrat d’assurance-vie :

Le fond en euros : il s’agit d’un fonds sécurisé comportant une garantie sur le capital investi. Le souscripteur ne supporte donc aucun risque sur son capital placé sur le fonds en euros.

Les intérêts annuels sont définitivement acquis au 31 décembre de chaque année par le mécanisme de l’effet cliquet.

Au début de chaque année, le détenteur d’un contrat d’assurance connaît le taux minimum de revalorisation pour l’année à venir (taux technique). Ce taux sera complété en fin d’année par la participation aux bénéfices.

Certains contrats d’assurance-vie proposent plusieurs fonds en euros :

Le fonds en euros général majoritairement composé d’obligations d’Etats et d’entreprises.

Les unités de compte (UC)

Il s’agit de tous les autres supports éligibles au contrat d’assurance-vie hors fonds en euros. Ces fonds n’offrent pas de garantie en capital.

Le souscripteur aura accès via les UC à l’ensemble des classes d’actifs (actions, obligations, immobilier…). L’allocation de son portefeuille sera déterminée en fonction du niveau de risque qu’il accepte de prendre. En effet, les UC pourront fluctuer à la hausse comme à la baisse dans des proportions plus ou moins importantes selon la classe d’actif.

Des fonds en euros dits dynamiques qui peuvent être investis pour partie sur des supports actions/obligataires/produits dérivés ou sur des supports immobiliers. Cette fraction plus dynamique est destinée à optimiser le rendement. Ces fonds en euros offrent la même garantie en capital qu’un fonds en euros classique.

Les produits actions, obligations et monétaires sont regroupés au sein des Organismes de Placement Collectifs en Valeur Mobilières (OPCVM) :

Les produits monétaires

Un OPCVM monétaire est composé essentiellement de dettes très bien notées par les agences de notation émises par des Etats, des sociétés financières et des grandes entreprises.

Ce sont des produits offrant une certaine sécurité sur les capitaux investis (même s’il n’y a pas de garantie sur le capital). La rémunération de ces produits étant fortement corrélée aux taux du marché monétaire, elle est très faible depuis ces dernières années.

Les taux de référence pour la majorité des OPCVM monétaires sont le taux EONIA (Taux au jour le jour du marché monétaire de la Zone Euro) et le taux Euribor (Taux mensuel du marché monétaire de la Zone Euro).

Les produits obligataires

Une obligation est un titre représentant une dette, émis par un Etat ou une entreprise. Ce titre donne droit à l’investisseur au versement d’un intérêt annuel appelé « coupon », puis au remboursement du capital investi à l’échéance de l’obligation.

Le taux d’intérêt servi par l’obligation ainsi que la durée de celle-ci sont connus par l’investisseur dès la souscription.

Le taux d’intérêt dépend de la notation de l’émetteur faite par les agences de notation. Plus la note est élevée, plus le risque de défaut de l’émetteur est faible et moins le rendement est élevé. A contrario, une note plus faible traduira un risque de défaut plus élevé et donc un rendement plus important.

Les produits actions

Une action est un titre de propriété représentant une fraction du capital d’une entreprise. Est notamment attaché à ce titre, le droit pour le détenteur de pouvoir percevoir un dividende annuel en fonction des résultats de l’entreprise.

Le cours de bourse d’une action peut varier à la hausse et à la baisse dans des proportions importantes. Ces produits présentent une absence totale de garantie sur le capital.

L’immobilier au sein de l’assurance-vie sera accessible au travers des produits :

SCPI (Société Civile de Placement Immobilier)

Elles ont pour objectif l’acquisition et la gestion d’un patrimoine immobilier pour le compte d’investisseurs qui en détiennent les parts sociales. Chaque investisseur est propriétaire d’une fraction de l’ensemble du parc immobilier à raison de sa quote-part dans le capital social. Ce qui lui donne le droit de percevoir une fraction des loyers perçus par la SCPI au prorata de ses parts.

01

SCI (Société Civile Immobilière)

Elle est majoritairement composée de supports immobiliers de nature différente (SCPI, OPCI, immobilier détenu en direct). La SCI offre une grande diversification (type de biens immobiliers, zones géographiques, secteurs d’activités. Cette grande diversification permet donc de diminuer le risque de l’investissement.

02

OPCI (Organisme de Placement Collectif Immobilier)

L’OPCI est un fonds immobilier majoritairement composé d’actifs immobiliers non cotés, ainsi que d’une poche d’actifs côtés (actions foncières cotées, parts d’OPCVM…) et d’une poche de trésorerie. Un OPCI apporte une grande diversification d’investissement ainsi qu’une liquidité plus importante que les SCPI et SCI.

03

Les façons d’investir au sein de son contrat

L’assurance-vie offre une grande souplesse sur la manière de se constituer un capital et n’impose aucune obligation de versement.

Il existe trois formes de versements : (les montants de versements minimums dépendront du contrat sélectionné)

  • Le versement initial : il s’agit du versement réalisé lors de la souscription du contrat
  • Les versements complémentaires libres : il sera possible à tout moment de réaliser un versement ponctuel sur son contrat d’assurance-vie.
  • Les versements programmés : il est possible de mettre en place des versements programmés, du montant que l’on souhaite et selon une certaine fréquence (mensuelle, trimestrielle, semestrielle ou annuelle). Les fonds seront alors prélevés automatiquement par l’assureur sur un compte courant et viendront alimenter le contrat. A tout moment, il sera possible de suspendre, de modifier (les montants ou la fréquence) ou d’arrêter ses versements programmés.

Ils nous ont fait confiance

“La gestion parfois complexe de ce dossier a été assurée avec efficacité par Mr Martin, faisant preuve de professionnalisme.”

Louis F.

“Nous avons été pris en charge avec par M. Martin. La bonne compréhension du projet a facilité nos échanges. Ils ont été constructifs et ont contribué à établir une excellente relation entre notre conseiller et nous. Il a toujours apporté des réponses argumentées et claires à nos nombreuses questions ce qui a débouché sur belle concrétisation de notre projet.”

Mr et Mme G.

“Mr Martin et son équipe ont été présents durant toute la procédure. Les échanges se sont bien déroulés et nous nous sommes sentis vraiment accompagnés.”

Mr F.

“L’équipe a fait preuve de professionnalisme et d’efficacité. Nous avons pu bénéficier de leurs conseils personnalisés et nous ne regrettons pas nos choix !”

Mr et Mme C.

“Excellente équipe de conseillers qui est réactive et investie pour ses clients.”

Laurent R.

“Conseiller de confiance qui vous accompagne dans votre projet de manière adaptée.”

Mr P.

Ils en parlent

Questions Fréquemment posées

Comment fonctionne une assurance-vie ?

L’assurance-vie est un placement financier de capitalisation. Elle permet, à son rythme, de se constituer et de faire fructifier un capital en cours de vie du souscripteur.

Il s’agit d’un contrat conclu entre un particulier, le souscripteur, et une compagnie d’assurance ou une banque.

Le souscripteur a la possibilité d’utiliser les fonds librement pendant toute la durée de son placement. Les fonds encore présents au jour de son décès seront transmis au(x) bénéficiaire(s) préalablement désigné(s).

Quels sont les avantages de l'assurance-vie ?

L’assurance-vie présente de nombreux avantages. Elle permet de se constituer un capital de manière progressive, sans obligation de versement régulier. Les sommes investies restent disponibles à tout moment.

Les intérêts retirés lors de rachat partiel bénéficient d’une fiscalité allégée.

Les fonds encore présents sur l’assurance-vie sont transmis aux bénéficiaires prévus avec une fiscalité également avantageuse en comparaison aux droits de succession.

Comment récupérer l'argent d'une assurance-vie ?

Contrairement aux idées reçues, le souscripteur peut retirer tout ou partie des sommes de son contrat et ce à tout moment. Les retraits sur une assurance-vie sont appelés des rachats (partiel ou total).

Un bordereau de rachat sera signé par le souscripteur et transmis à l’assureur, ce dernier aura alors un délai maximum de 60 jours pour délivrer les fonds.

Quel est le montant minimum d'une assurance-vie ?

Les conditions générales de chaque contrat prévoient un montant minimum de souscription. Ce minimum est donc différent selon le contrat d’assurance-vie.

Comment fonctionne une assurance-vie en cas de décès ?

Le décès du souscripteur entraîne automatiquement la clôture du contrat d’assurance-vie. Les fonds présents au sein du contrat lors du jour du décès sont alors transmis à un ou plusieurs bénéficiaires préalablement désignés par le défunt. Les sommes perçues sont taxées, après abattement spécifique à l’assurance-vie avec une fiscalité allégée.

Est-il bien d'ouvrir une assurance-vie ?

L’assurance-vie est le placement d’épargne préféré des français. L’encours sur tous les contrats d’assurance-vie avoisine désormais les 1 800 milliards d’euros.

Il est judicieux d’ouvrir un contrat d’assurance-vie afin de prendre date et ce pour bénéficier le plus tôt possible d’une fiscalité avantageuse lors des rachats. Ce produit permettra de se constituer une épargne patrimoniale, à son rythme (pas d’obligation de versement ultérieur au versement initial), les sommes étant disponibles à tout moment.

Quels sont les avantages fiscaux de l'assurance-vie ?

En l’absence de rachat, les sommes investies au sein d’un contrat d’assurance-vie ne sont pas soumises à imposition. Les plus-values latentes ne supportent pas de fiscalité. Le fait générateur de l’imposition sera le rachat partiel ou total ou bien le décès du souscripteur.

Lors d’un rachat partiel ou total, seule la fraction de plus-value inclue dans le montant global sera soumise à fiscalité allégée. La fiscalité sera encore plus avantageuse sur les contrats d’assurance-vie souscrits depuis plus de 8 ans.

La fiscalité s’appliquant sur la transmission de capitaux au décès du souscripteur sera également très favorable comparativement aux droits de succession.

Quel est le taux d'intérêt d'une assurance-vie ?

Seul le fonds en euros autrement appelé fonds sécurité garantit une rémunération annuelle minimum.

En 2019, le rendement moyen servi par les fonds en euros était de 1,40% (net de frais de gestion et de prélèvement sociaux). Ce rendement est en constante baisse depuis une dizaine d’années.

Quels supports assurance-vie ?

Il existe deux compartiments au sein d’un contrat d’assurance-vie :

Le fonds en euros : il s’agit d’un fonds sécurisé comportant une garantie sur le capital investi. Le souscripteur ne supporte donc aucun risque sur son capital placé sur le fonds en euros.

Les intérêts annuels sont définitivement acquis au 31 décembre de chaque année par le mécanisme de l’effet cliquet.

Les unités de compte (UC) : il s’agit de tous les autres supports éligibles au contrat d’assurance-vie hors fonds en euros. Ces fonds n’offrent pas de garantie en capital.

Le souscripteur aura accès via les UC à l’ensemble des classes d’actifs (actions, obligations, immobilier…). L’allocation de son portefeuille sera déterminée en fonction du niveau de risque qu’il accepte de prendre.

Quelle banque propose la meilleure assurance-vie ?

Les classements annuels des rendements du fonds euros font apparaître que les contrats d’assurance-vie proposés par les banques ne sont pas les plus performants. Nous conseillons de consulter un courtier en assurance-vie. Il aura accès à une offre plus étoffée qu’un conseiller bancaire, car celui-ci n’aura accès aux seuls contrats proposés par son établissement.

Contactez-nous

Comparatif Assurances-Vie par Keez Patrimoine.

contact@comparatif-assurances-vie.fr